Centre de formation spécialisé dans le désamiantage

Accueil / Non classifié(e) / Centre de formation spécialisé dans le désamiantage

L’amiante a été fortement utilisé jusque dans les années 1990 pour l’isolation thermique et l’insonorisation des habitations mais aussi en milieu industriel. Cependant, étant un matériau toxique, l’amiante a été depuis interdit et des travaux de désamiantage ont pris place. 


L'utilisation de l'amiante

L’amiante, anciennement connu sous le nom « asbeste » est un matériau extrêmement toxique à texture fibreuse. En raison de ses propriétés réfractaires, l’amiante a été intensivement utilisé dans la construction de nombreux bâtiments publics, habitations individuelles et dans le domaine industriel depuis le XIX° siècle. En effet, l’amiante résiste à la chaleur, au feu, à la tension, aux agressions électriques et chimiques mais il est aussi très absorbant.

Ainsi, on peut retrouver ce matériau dans l’isolation de bâtiments et de maisons, ou encore dans des produits en ciment (amiante-ciment) et dans des liants divers (comme la peinture, la colle, etc.). L’amiante a beaucoup été utilisé dans diverses installations électriques, par exemple pour les plaques chauffantes, ou encore pour les chaudières et les fours électriques.

Travaux de désamiantage

Risques de santé 

Les risques de santé liés à l’amiante sont connus depuis la fin du XIX° siècle, mais ce n’est qu’un siècle plus tard que son utilisation a été interdite. Compte tenu de son extrême toxicité, l’utilisation de l’amiante a été interdite en France en 1997. De nombreux autres pays ont également interdit son utilisation dans les années 1980 et 1990. En effet, l’amiante émet des particules et des poussières dangereuses et l’inhalation des fibres d’amiante est à l’origine de beaucoup de cancers : cancers broncho-pulmonaires, cancers du larynx, cancers de l’estomac ou encore cancers de l’œsophage. Les personnes exposées à ces risques de santé sont en particulier toutes celles qui travaillent avec l’amiante mais également les personnes exposées à l’amiante sans le savoir. Selon l’INRS, « les maladies liées à l’amiante représentent aujourd’hui la deuxième cause de maladies professionnelles et la première cause de décès liés au travail » en France, et qui a provoqué la mort de dizaines de milliers de personnes.

Le désamiantage 

Le désamiantage est un processus très délicat et il est seulement réalisable par des entreprises spécialisées dans l’amiante composées d’experts certifiés, ayant souscrit à une assurance responsabilité civile.

Le processus de désamiantage comporte plusieurs étapes :

  • Diagnostic et repérage de l’amiante sur les différentes parties des lieux
  • Confinement des lieux pour éviter l’inhalation des fibres d’amiante
  • Démantèlement de l’amiante conforme aux exigences réglementaires : cette étape consiste à enlever et éliminer tous les produits et les matériaux contaminés par l’amiante
  • Contrôles réguliers : tout au long du chantier, des contrôles sont effectués dans le but de vérifier le taux de fibres d’amiante dans l’air
  • Elimination des déchets d’amiante selon les exigences réglementaires : décontamination et destruction totale de tous les déchets

Comment se former pour le désamiantage : centre de formation AFPR

Si vous souhaitez travailler dans le domaine de l’amiante, vous devez obligatoirement vous former avant de pouvoir procéder aux travaux concernant l’amiante.

Le centre de formation AFPR possède la certification OF AMIANTE n° OFA/002 pour la formation à la prévention des risques liés à l’amiante. L’équipe AFPR composée de plusieurs formateurs ayant une grande expérience dans leurs domaines d’interventions respectifs, sont agrées par l’INRS et l’OPPBTP afin de former toute personne travaillant dans le domaine de l’amiante.

Leur formation a pour objectif de sensibiliser les travailleurs aux risques liés à l’amiante afin qu’ils puissent travailler en respectant la réglementation et en toute sécurité. Leur programme de formation concerne les réglementations applicables, les équipements obligatoires, les transports d’amiante, et bien d’autres encore. Vous pouvez retrouver tout le programme concernant la formation sur l’amiante sur le site internet de l’AFPR, ici.

Quel matériel pour le désamiantage

Les travaux de désamiantage se faisant en milieu confiné, il est nécessaire de travailler avec des outils adaptés : les chantiers de désamiantage sont des terrains de jeux parfaits pour les décapeurs ergonomiques Scrap’Air. Etant des outillages légers et maniables, ces décapeurs pneumatiques permettent de travailler en toute sécurité et de façon rapide. Cependant, tout matériel entré en zone d’amiante sera contaminé par de l’amiante. Tout outillage devra donc être obligatoirement décontaminé avant la prochaine utilisation.

 

On peut trouver de l’amiante dans les matériaux au sol ou sur les murs. Les différentes longueurs proposées dans la gamme de décapeur Scrap’Air permettent aux utilisateurs d’adapter les outils en fonction des contraintes de leurs chantiers.
Les décapeurs en version court ou moyen manche seront parfaits pour les travaux aux murs ou plafond. Quant aux versions longs manches, ils assureront une bonne position de travail lors du décapage des sols.

 

Ainsi, le choix entre 4 forces de frappe permettra d’adapter le décapeur ergonomique Scrap’Air à la dureté des matériaux à retirer. Par exemple, le décapeur Scrap’Air 36 avec 25 joules sera parfait pour les colles alors que le décapeur Scrap’Air 55 et ses 35 joules viendra à bout des matériaux les plus tenaces (revêtements bétonnés par exemple).